• Thomas Gaudy

Les jeux pour personnes souffrant d’un handicap cognitif (auteur : Aurélien Barbas)

2011 / Information et Communication - Sociologie / Mémoire

Comment le jeu vidéo peut-il aider à l’épanouissement des personnes présentant des handicaps cognitifs et comment peut-il s’intégrer dans un processus de soins ?

Les jeux vidéo se diversifient pour conquérir et couvrir de nouveaux marchés. L’exemple le plus marquant de cette mutation est l’apparition de jeux éducatifs qui sont même devenus un genre à part entière : « le jeu sérieux ». Cette émergence du jeu vidéo n’est pas présente dans les secteurs médicaux et éducatifs spécialisés qui sont pourtant un secteur de pointe de nos sociétés. J’ai choisi d’axer mon mémoire sur les jeux vidéo intégrés dans les processus de soins pour les personnes autistes. Je fais un état de l’art du jeu vidéo dans les processus de soins en psychiatrie, il en ressort que le jeu vidéo n’est pas un outil utilisé dans les phases de soins ou de diagnostic. Le monde médical présente une forte appréhension pour ce type de support. J’ai donc cherché à comprendre d’où peut venir cette appréhension afin d’apporter des axes d’amélioration qui pourraient permettre aux jeux vidéo d’avoir une part plus importante dans les outils de soins auprès des patients dans le domaine médical. Je me suis appuyé sur des travaux de plusieurs corps professionnels : médecins, psychologues et infirmiers qui malgré tout ont décidé de mettre en place des ateliers jeux vidéo. Fort de leurs expériences, de leurs travaux et de leurs analyses, j’ai tenté de proposer un certain nombre de règles à respecter dans les jeux vidéo qui se veulent spécialisés pour être plus adaptés au public très particulier que sont les personnes autistes et qui n’ont pas forcement les mêmes attentes d’un jeu vidéo qu’un joueur « ordinaire ».

Mémoire Itin, niveau master 2, année 2010-2011