Onglets principaux

  • Colloque international

Techno-réalités et créatures affectives Les jeux de simulation amoureuse

publié le 31 Mai 2018 par Agnès Giard

14 Juin 2018 / 9:30 - 19:00

RESUME


Ce colloque international vise à problématiser l'impact des technologies de l'affect, notamment dans le domaine des simulacres « pour le coeur » vendus sous la forme de dispositifs ludiques – amoureuse à télécharger, boyfriend pour écran tactile, fiancée pour lunettes de réalité virtuelle – dont les usages n’ont jusqu’ici fait l’objet d’aucune recherche poussée. De façon révélatrice, ces dispositifs sont principalement commercialisés au Japon et en Corée, deux pays en voie de dépeuplement qui s’offrent à voir comme des véritables laboratoires du XXIe siècle : les laboratoires du vieillissement de la population. Alors que ses espaces urbains rétrécissent et que ses espaces ruraux se désertifient, le Japon est en effet devenu le premier producteur mondial de créatures de synthèse destinées à combler le vide, suivi de près par la Corée qui enregistre aussi des taux record de dénatalité. Ces simulacres, dans leur grande majorité, visent d’ailleurs le marché très porteur des célibataires, tenus pour principaux responsables de la chute démographique. Pour quelles raisons une part croissante de la population s’inscrit-elle à contre-courant de la norme ?Pour les sciences humaines et sociales, ce phénomène constitue un objet de recherche privilégié, offrant la possibilité de penser ensemble des notions clés telles que la gestion du stigmate, le rapport à l’invisible, les constructions identitaires et la marchandisation de l’affect.
 


PROGRAMME


9h30 Accueil

  • 9h45 : Ouverture par Philippe Combessie (Directeur du laboratoire Sophiapol, Université Paris Nanterre)

10h00-12h15 | PANEL 1. MESSES, PELERINAGES… LA PRATIQUE DE L’AMOUR SIMULÉ

  • Patrick Galbraith (Keynote Speaker) – Université de Tôkyô : “Hajikon: Bodily Encounters and Dangerous Games”
  • Takahashi Yuka – CNAM - ED Abbé Grégoire : “La pratique de l'amour et de la consommation touristique. Analyse d’un projet réussi entre ”Love Plus+” et la ville d’Atami”
  • Luca Paolo Bruno & Hugo Gelis – Université de Leipzig : “Moedecine: Affective Healing through Character-based Erotism”


14h00-15h30 | PANEL 2. DEDOUBLEMENT ET AFFECT : LA RELATION AUX AVATARS

  • Olivier Servais – Université de Louvain : “Les avatars féminins de MMO joués par des garçons. Roleplay, sextoys digitaux ou crise de la virilité”
  • Michel Nachez & Patrick Schmoll – Université de Strasbourg : “Le vécu amoureux des avatars”

16h00-18h15 | PANEL 3. S’ATTACHER A DES ETRES « QUI N’EXISTENT PAS » ?

  • Julien Bouvard & Mathieu Triclot – Université Lyon 3 / FEMTO-ST, Université de Belfort-Montbéliard : “Consommation affective du personnage en media mix : logiques de la répétition”
  • Agnès Giard – Université Paris Nanterre : “L’Air amour comme technique du faire croire : simulation amoureuse et rituel”
  • Nozawa Shunsuke (Invité spécial)– Université de Tôkyô : “Pleasure, Effacement and Love 2.5D”

ORGANISE PAR :


  • Agnès Giard (chercheur rattaché au laboratoire Sophiapol, Université de Paris Nanterre)
  • 
Philippe Combessie (Directeur du laboratoire Sophiapol, Université de Paris Nanterre)
 


En partenariat avec :


  • La Fondation de France
  • 
L’Ecole Doctorale 396 EOS “Economie, Organisation, Société”

  • Le laboratoire Sophiapol (EA 3932)

  • L’Université de Paris Nanterre



Informations pratiques :


Comité scientifique :
Philippe Combessie (Sophiapol) • Laurent Di Filippo (CREM) • Florence Galmiche (CCJ) • Agnès Giard (Sophiapol) • Emmanuel Grimaud (CNRS, LESC) • Roberte Hamayon (EPHE-GSRL) • Aline Henninger (CEJ/Inalco) • Fanny Lignon (THALIM) • Brigitte Munier (Télécom ParisTech) • Denis Vidal (URMIS-Paris Diderot).

Événements

Le fil twitter